Select Page

 

C’est une destination toujours très appréciée. Pourquoi ? Je vois 5 raisons pour lesquelles il est intéressant de voyager en terre ibérique.

 

1. Le climat et la mer

promenade-a-cadiz

promenade dans les rues de Cadix

Ca fait un peu cliché mais en même temps ce n’est pas faux : en Espagne, il fait  beau et  chaud.  C’est un peu moins vrai en Galice, mais pour une grande partie du pays ça l’est. Et que ce soit pour visiter ou pour se dorer la pilule à la plage, le plus important est d’avoir le minimum de pluie. Pendant l’été, vous ne risquez pas  d’en avoir beaucoup, surtout dans le sud. Par contre, les locaux m’ont déconseillé de venir en juillet ou août à Séville (où il peut faire très très chaud). Ils vont d’ailleurs  en bord de  mer dès qu’ils le peuvent. Là c’est tout à fait supportable, c’est même l’idéal pour un vacancier. C’est vrai que c’est un autre point fort du pays : posséder de belles plages avec surtout une eau chaude (jusqu’à 27° C l’été en Andalousie). Alors vamos a la playa !

 

2. Le coût

L’Espagne n’est pas très loin de la France et c’est en plus une destination très touristique. Du coup, on peut, si on se débrouille bien, trouver un vol aller/retour (Paris/Malaga par exemple) pour environ 100 euros (y compris en été). J’ai déjà acheté un billet A/R pour Malaga (de Nantes)  à 110 euros en plein mois de juillet. Personnellement, j’ai beaucoup voyagé avec la compagnie Transavia (filiale de Air France) qui offre des tarifs intéressants pour l’Espagne de Paris et de Nantes. Attention cependant, les prix peuvent parfois considérablement variés à quelques jours près. La vie également est moins chère là-bas. Bon, ce n’est pas la Roumanie quand même, mais la différence avec la France est appréciable. Par exemple, une bière (una cerveza) coûte en moyenne 2  à 2,50 euros (sachant qu’on vous offre très souvent une tapas, gratuite, avec).

cerveza-tapas

petite bière (cerveza) rafraichissante

Pour les locations, là aussi les prix sont attractifs. Par exemple, en 2010, j’avais loué un petit appartement (par l’agence Nerja Spain Flats), donnant sur la mer, à Nerja (petite station balnéaire à 50 km de Malaga). J’avais payé 650  euros pour deux semaines et pour deux personnes, sachant que la résidence possédait en plus une piscine. En 2016, les prix sont restés les mêmes. En résumé, c’est une destination bon marché !

 

3. La langue espagnole

Il y a des ressemblances entre le français et l’espagnol. II existe beaucoup de mots avec une base commune. C’est assez pratique pour pouvoir comprendre ou se faire comprendre sur des choses très simples. Par exemple, menu et bouteille se disent, en espagnol, menú (mais se prononce plutôt ménou) y botella (boteya). D’ailleurs, quand je ne connais pas un mot, je le dis en français et parfois ça suffit.

Et puis, il faut savoir que notre langue est encore apprise, en deuxième langue vivante, dans plusieurs écoles en Espagne. Du coup, un certain nombre de locaux connaîtront les formules françaises basiques (surtout dans les zones touristiques).

Enfin, c’est l’endroit idéal si vous voulez pratiquer la langue !  Pour voir si on est capable de s’exprimer, rien de tel que de le faire dans le pays. En auberge de jeunesse ou chez l’habitant, ça sera encore plus facile de parler avec des natifs (et moins intimidant pour moi). Et comme les espagnols sont des gens chaleureux qui aiment bien discuter, vous pourrez  échanger avec eux (et, qui sait, vous faire des amis).

 

4. Les monuments à visiter

musée-du-prado

musée du Prado à Madrid

photo © Jean-Pierre Dalbéra

L’Espagne possède de multiples monuments, modernes et anciens, et jouit d’une grande variété d’architectures (d’origines catholique, arabe et juive) . On ne peut qu’être émerveillé devant tant de splendeurs. Il y a, bien sûr, quelques incontournables : l’Alhambra à Grenade, le musée du Prado à Madrid, la Sagrada Familia à Barcelone, la cité des arts  et des sciences à Valence, la mosquée-cathédrale à Cordoue, l’Alcazar à Séville, la basilique de Saint Jacques de Compostelle…

DSCN1404

Place d’Espagne à Séville

Mais je dirais que le spectacle se trouve également dehors. Il suffit d’arpenter les rues, de se balader dans une ville pour se rendre compte de toutes les beautés extérieures que l’on peut voir librement (à l’image de la place d’Espagne à Séville).

Il n’est pas toujours nécessaire de rentrer dans un musée pour voir des choses magnifiques. N’hésitez pas à marcher un peu pour profiter d’endroits sympas.

 

5. La nourriture

Il y a vraiment de quoi se régaler là-bas ! Beaucoup de plats sont à base de poisson et sont délicieux. Il y a, bien sûr, la fameuse paella ou encore la tortilla patatas. Avec un pain à l’ail et une petite sangría, en bord de mer, c’est vraiment top ! (ça sent le vécu 🙂 ).

En réalité, il existe plein d’autres plats typiques. Vous pourrez même manger du requin (tiburón) en tapas!. Vous apprécierez d’autant plus votre repas que la note ne sera pas salée. 

marché-à-Cadiz

      Tapas au marché de Cadiz

 

Ce qui fait le charme de l’Espagne, c’est aussi et surtout tout ce qui est caractéristique et typique de ce pays. Je pense au flamenco, aux fameuses accolades pour se dire bonjour, aux villages blancs (pueblos blancos), aux horaires décalés de repas ou de fermeture des magasins, à ce sens de la fête et de la sieste (viva la fiesta y la siesta !)…à tout un tas de choses qui font que ce pays est si particulier. Alors, ça vous dirait de le visiter ?